13eme Art : Le label

 

Le label indépendant 13eme Art Music fait aujourd’hui partie des sociétés de production musicale incontournables du Sud de la France et plus spécifiquement de la ville de Marseille. Fort de son expérience dans le milieu de la musique urbaine et de l’univers hiphop depuis 2010, le label a su franchir un palier en 2017 en se professionnalisant par un passage du statut associatif au statut de société de production musicale de type SAS.

Naissance et Histoire du label

Deux ans après la création de 13eme Art, la reconnaissance arrive en 2012 avec le lancement du rappeur Lacrim et la production de son album « Faites entrer Lacrim ». Le label produira également ses albums « Toujours le même » (2012) et « Né pour mourir » (2013). Cette première expérience permet de mettre le label sur le devant de la scène marseillaise.
En 2014, le label découvre une nouvelle pépite marseillaise et décide de miser sur Naps, qui depuis sa signature est passé au statut d’artiste professionnel. Après un premier album sorti en 2015 intitulé « Ma ville et ma vie », la confirmation arrive avec son second projet « Pochon Bleu » en 2017. L’album produit sous la direction artistique de Kalif Hardcore, un pilier de l’équipe artistique du label, sera certifié disque d’or 4 semaines après sa sortie et disque de platine dans les six mois successifs.
Malgré le succès de Naps, 13eme art ne se contente pas de travailler avec un seul artiste, mais s’efforce, au contraire, de découvrir de nouveaux talents à développer en misant sur leur potentiel artistique, comme notamment Dika. En 2017, 13eme Art « l’usine » se renforce en signant trois nouveaux artistes, notamment Graya, Raisse et Bayssou. Ces derniers vont par le biais de featurings, intégrer Pochon Bleu de Naps et être ainsi propulsés à leur tour sur le devant de la scène. De cette manière le label se transforme en petite pépinière de talents dont Naps reste la tête d’affiche.
En 2018, le troisième opus de Naps « A l’instinct » sera lui aussi certifié disque de platine. La visibilité médiatique découlant du succès du prodige marseillais, permet au label d’être reconnu au niveau national. Plusieurs apparitions radios s’enchaînent, notamment sur Skyrock, mais également les apparitions télévisuelles commencent à se mettre en place, notamment dans l’émission «Touche pas à mon poste » sur la chaîne C8. Le succès grandissant des autres artistes du label qui participent à de nombreux projets contribue également à l’ascension de 13ème Art Music.
C’est dans ce contexte florissant que les artistes 13eme Art Music seront signés en distribution auprès de Believe Allpoint, ce qui leur permettra de lancer leurs projets respectifs pour les années à venir.
Le label décide ensuite de signer encore les artistes Youss et BR ainsi que Lil So, le premier espoir féminin du label.
En 2019 s’ajoutent les signatures des rappeurs MOH et Mehdi YZ, destinés à renforcer et diversifier encore l’équipe artistique.

un statut à assumer

Avec le succès grandissant du label et de ses artistes, l’association 13eme Art Records passe le cap de la professionnalisation et se transforme en SAS « 13eme Art Music » en décembre 2017. Les anciens membres du label deviennent salariés, un organigramme efficace se dégage et les filières du label se diversifient. Cela permet non seulement d’élever le niveau des services déjà proposés (enregistrement, composition, direction artistique, réalisation audiovisuelle) mais aussi d’en proposer des nouveaux. Se créent ainsi les filières 13eme Art Music pour la production musicale, 13eme Art Edition pour l’édition musicale et 13eme Art Events en fin d’année 2018, pour l’évènementiel et les apparitions en live des artistes.

13eme art : un label humain et social

L’aspect humain et social joue un rôle important dans le travail et dans les projets du label. Il ne s’agit pas proprement d’une structure sociale, mais plutôt d’une structure de proximité. Cela s’explique par la volonté des fondateurs de rester proches des quartiers dont ils sont issus tout comme leurs artistes. La musique comme moyen de réussite sociale, comme façon de s’en sortir, voilà un crédo essentiel qui motive de nombreuses initiatives et actions à caractère social dans le but d’essayer d’améliorer le quotidien des populations de ces quartiers défavorisés et notamment des jeunes.